L’alimentation en fonction de la couleur de l’iris

Dans l’antiquité grecque, Hippocrate (460-375 av. J.-C.) père de la médecine énonçait : ‘’ Tels sont les yeux, tel est le corps.’’

L’auriculothérapie, la réflexologie plantaire, nasale et l’iridologie vont avoir un seul point commun : les informations véhiculées par le système nerveux. Pour l’iridologie, la physiologie nous donne une explication simple sur l’iris. Celle-ci reflète le terrain de l’organisme. Sa structure est innervée par des milliers de fibres reliées à nos organes. Si les organes sont en bonne santé, l’iris vibre d’une façon particulière et qui lui est propre.. A l’inverse si les organes sont affaiblis, le système nerveux recevra ces vibrations différentes et entraîneront une modification de la structure de l’iris. Cette structure irienne va nous permettre de connaitre les signes d’affaiblissement de notre corps. De plus, l’iris, très vascularisée, comporte de nombreux vaisseaux sanguins et dévoile, par ses pigmentations, les toxines piégées dans le sang. Notre iris permet également de nous donner des indications sur nos prédispositions génétiques et héréditaires à certaines maladies. Elle nous fournit des informations sur nos carences minérales, et vitaminiques, sur l’état de notre système nerveux, sur l’accumulation de nos toxines, sur nos faiblesses circulatoires, sur nos problèmes rhumatismaux ainsi que sur notre état émotionnel, immunitaire et allergique.  Tous ces signes doivent être analysés par un professionnel qu’on appelle un iridologue. Pour réaliser un diagnostic précis de l’iris, l’iridologue utilisera soit un iridoscope ou une loupe grossissante ou un appareil photo équipé d’une optique macro. Vous pouvez également avoir quelques indications sur votre iris en vous regardant de près dans un miroir. Dans cet article, vous allez pouvoir personnaliser votre alimentation grâce à votre coloration et aux signes iriens.

Les différentes couleurs de l’iris

En iridologie, la couleur de l’iris caractérise la constitution. La constitution, va nous renseigner sur le terrain du sujet, ses prédispositions pathologiques majeures sur un plan fonctionnel.

Il y a 3 constitutions iriennes :

Les lymphatiques fibrillaires : les yeux bleus, bleus-verts, gris-verts, avec toutes leurs nuances.

   

Les hématogènes pigmentaires : les yeux bruns et noirs.

   

Les mixtes : il s’agit d’une iris dont la couleur n’est pas vraiment définie, ni brun foncé ni bleu, et que l’on qualifie parfois de noisette. Même s’il y a uniformité dans le mélange des deux couleurs, une dominante verte sous-jacente existe.

     

Vous êtes un lymphatique fibrillaire

L’acidité est la caractéristique de cette constitution. Les prédispositions de cette iris vont être les problèmes arthritiques, allergiques et rhumatismales liés à la mauvaise gestion des déchets acides.

Les maladies associées à cette iris sont des crises de goutte, de l’arthrose, de l’eczéma, de l’arthrite, des tendinites, de l’ostéoporose, de l’asthme, des allergies alimentaires, cystites etc… . On retrouve souvent à la périphérie d’un lymphatique fibrillaire des flocons blancs.

Ces flocons blancs montre qu’il y a un excès d’acide urique. L’acide urique est issu de la dégradation des protéines, principalement animale. Malheureusement cet acide est souvent mal éliminé et se précipite en sels neutres pour former de redoutables cristaux qui vont se stocker dans les tissus. Cela va créer un terrain inflammatoire.

Quel régime adopter quand on est un lymphatique fibrillaire 

Il faudra faire attention à l’équilibre acido-basique.

A diminuer

– Les protéines animales : la viande, les charcuteries, les œufs, le poisson, les produits laitiers (fromages et laitages).

– Le thé, café, chocolat (alcaloïdes).

– Les produits transformés et raffinés : gâteaux, plats industriels etc… .

– L’alcool.

– Les fruits non-mûrs et acides pour certains tempéraments.

A privilégier

– Les fruits mûrs.

– Les légumes et jus de légumes.

– Certains oléagineux comme les amandes et les noix du brésil.  

– Les graines germées.

– Les algues comme la klamath, le lithothamne et la spiruline.  

– Les eaux peu minéralisés comme la Mont Calm, Rosée de la reine, la Mont Roucous.

– Les tisanes de pissenlit et d’ortie pour les reins.

Vous êtes un hématogène pigmentaire

 L’hématogène pigmentaire correspond aux iris bruns, marrons à marrons foncés. Il est caractérisé par un bel aspect velouté, ne laissant apparaitre aucune trame et donnant une impression d’épaisseur et d’uniformité. Cette constitution présente une tendance à l’alcalose. Ici, le terrain a moins tendance à s’acidifier. Cependant, les yeux bruns ont des prédispositions au diabète, au cholestérol et surtout aux dysfonctions hépatiques. 

Quel régime adopter quand on est hématogène pigmentaire

Il faudra limiter les aliments mucogènes (voir mon article ‘’ comment être en plein forme en hiver’’) pour éviter de donner trop de travail a votre foie. C’est principalement votre foie qui gère les déchets colloïdales (les aliments à colle). Il va aussi se charger des aliments toxiques. Il faudra donc diminuer les aliments mucogènes et toxiques.  

A diminuer

– Les amidons : les pâtes, le riz, les légumineuses, les pommes de terre etc…

– Les produits laitiers : fromages, yaourts, lait etc…

– Les aliments raffinés : sucre blanc, pain blanc, le riz blanc, les plats industriels etc…

– Le thé, café, chocolat et l’alcool.

– Les pesticides et les médicaments.

– Les colorantes et les additifs.

A augmenter

– Les légumes verts, les artichauts, le radis noir, les oignons, l’ail et les crucifères.

– Les jus de légumes verts mais aussi les jus de carottes, betteraves, citrons et curcuma.

– Les huiles premières pression à froid comme l’huile d’olives, de lin, de chanvre et de cameline.

– Les tisanes de romarin et de menthe poivrée.

Vous êtes un mixte

Comme son nom l’indique, c’est une sous-constitution qui résulte d’un mélange. A l’origine le mixte est un œil clair bleu ou vert. Soit cette coloration foncée apparait au cours de la vie par surcharge chez le fibrillaire ou soit cette coloration se transmet par héritage. Dans les deux cas il y aura une surcharge toxémique au niveau hépatique et donc le même régime alimentaire qu’un hématogène pigmentaire. Mais ce que l’on peut observer principalement chez un mixte c’est cette couleur rouille, marron, jaune rouille ou jaune qui autour de la pupille et qui s’étend sur une bonne partie de l’iris. Cette coloration particulière du centre de l’iris, serait due à une forte présence d’acide oxalique. L’acide oxalique n’est pas lié à la seule consommation des aliments qui en contiennent (thé, café, rhubarbe, oseille », chocolat, betterave etc…) mais plutôt aux fermentations dues à l’excès de consommation de sucres raffinés qui engendrent un déséquilibre de la flore intestinale et une acidose locale.  Il y aura donc sur cette constitution une perturbation des fonctions digestives qui se manifestera par des ballonnements, des fermentations, de la constipation, de la diarrhée des gaz, des parasitoses et candidoses chroniques et une tendance à surconsommer des sucres surtout en cas de stress.

 

Quel régime adopter quand on est un mixte

A diminuer

– Les céréales raffinés : pâtes blanches, pain blanc, le riz blanc etc… . Il faudra les remplacer par des céréales complètes.

– Les aliments riches en oxalate : chocolat, thé, café, rhubarbe, épinards, oseille.

– Le gluten : seigle, avoine, blé, orge.

– Eviter d’associer féculents et protéines (voir article sur la dissociation)  

– Produits sucrés et les aliments industriels : gâteaux, plats industriels etc…

– Les aliments fermentés : pain, fromages et laitages fermentés, pates à pizza, bière et alcool, levures de bières, champignons crus, sauce soja, choucroute, vinaigre balsamique etc…

A privilégier

– Les huiles riches en oméga 3 : lin, chanvre, colza et cameline

– Les légumes verts et de cuisson douce

– Les bons acides gras : l’huile d’olive, l’huile de coco, l’avocat, les olives, les petits poissons gras (sardines, maquereaux), les oléagineux trempés et les graines.

– Les fruits frais en dehors des repas.

– Jus de légumes verts associés avec du curcuma et du gingembre.

Si vous voulez un bilan iridologique personnalisé, n’hésitez pas à prendre rendez sur www.naturopathe-cedric-lyon.fr .

Cedric Schmidt Naturopathe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 2 =