Acné: la responsabilité du sucre

L’acné touche environ 15 millions de personnes en France et apparaît le plus souvent à la puberté. Elle touche 80% des adolescents mais aussi un nombre important d’adultes. Un déséquilibre du microbiote, une surcharge hépatique, les intolérances alimentaires, le stress, l’hypothyroïdie etc.… sont des facteurs aggravants de l’acné. Mais c’est surtout l’excès de testostérone (dht) qui favoriserait l’augmentation de l’acné. C’est sur ce sujet que j’aimerais vous éclaircir.

Acné et Testostérone

La testostérone est une hormone stéroïdienne (à base de cholestérol) sécrétée par les testicules chez l’homme, en moindre quantité par les ovaires chez la femme et également par les glandes surrénales (glandes qui coiffent les reins) chez les deux sexes.

La testostérone à plusieurs rôles :

  • La reproduction (spermatogénèse, croissance et fonctionnement de la prostate)
  • L’augmentation de la force et du volume*
  • La synthèse des protéines sériques (liquide sanguin)
  • La croissance squelettique
  • La libido et l’humeur
  • La stimulation et la production d’érythropoïétine (EPO)
  • La pousse des poils et la maturation de la voix
  • Baisse de la tolérance au glucose et la production de sébum

Ce sont deux facteurs qui vont nous intéresser dans l’acné

                                                   

Sur le schéma, ci-dessus, on peut apercevoir comment la testostérone est sécrétée.

Il y a deux voies de production des androgènes :

  • La voie au niveau des testicules ou des ovaires (gonades)
  • La voie surrénalienne

Il va y avoir, des deux côtés, une cascade hormonale avec une stimulation :

  • De l’hypothalamus (chef d’orchestre) qui produit la LH-RH (hormone lutéinostimuline) qui, elle, stimule l’hypophyse pour qu’elle produise de la LH (hormone lutéinisante) qui stimule les testicules ou les ovaires à produire de la testostérone
  • De l’hypothalamus qui produit la CRH qui, elle, stimule l’hypophyse pour qu’elle produise de l’ACTH qui stimule les surrénales à produire de la DHEA et donc de la testostérone

Ensuite, cette testostérone va être transformée par une enzyme, la 5 alpha-réductase, soit en DHT (dihydrotestostérone) ou soit par voie d’aromatisation en œstrogène

Dans le cas de l’acné, il y a une surproduction de DHT, ce qui entraine un excès de sébum au niveau des glandes sébacées. Ces glandes sébacées peuvent parfois se boucher et le sébum forme alors un bouton blanchâtre (comédons). Il peut apparaitre également une inflammation liée à la fois aux dommages occasionnés au follicule par le sébum en excès et à la prolifération d’un microorganisme appelé Propionobactérium acnes.

Mais d’où peut venir cet excès de DHT ?

C’est à ce moment-là qu’il faut s’intéresser à une hormone qu’on appelle l’insuline.

Résistance à l’insuline et DHT

L’insuline est une hormone naturellement sécrétée par le pancréas. Lorsque de la nourriture est ingérée, les glucides (sucres) sont dégradés en glucose. C’est à ce moment que le pancréas intervient en produisant de l’insuline pour faire rentrer les sucres sanguins dans la cellule. C’est une hormone hypoglycémiante.

Il peut avoir un phénomène dit de ’’résistance à l’insuline’’ qui se traduit par une moins bonne utilisation du   sucre par les cellules et donc un taux de sucre dans le sang plus important. Cette augmentation du taux de sucre dans le sang (hyperglycémie) hyper-stimule le pancréas, qui augmente la sécrétion d’insuline pour compenser (hyper-insulinémie).  Au bout d’un certain nombres d’années d’évolution, le pancréas s’épuise et l’intolérance au glucose apparaît.

Si l’insuline reste élevée, cela va stimuler une hormone de croissance l’IGF-1, qui va stimuler la 5 alpha-réductase, qui va transformer la testostérone en DHT (ce qui va boucher les glandes sébacées et créer de l’acné).

L’insuline à un rôle prédominant dans l’apparition de l’acné.

Comment déceler une résistance à l’insuline ?

 Il y a plusieurs signes cliniques ou physiques qui se déclarent quand on fait de la résistance à l’insuline.

 Les signes cliniques :

  • Tension artérielle élevée
  • Un taux de HDL faible (cholestérol)
  • Un taux de LDL et de triglycérides élevés
  • Un taux de transaminases élevé (enzymes du foie)
  • Un taux élevé de la CRP (marqueur de l’inflammation)
  • SOPK (syndrome des ovaires polykystiques)

Les signes physiques :

  • Surpoids
  • Obésité
  • Graisse viscérale importante
  • Soif excessive
  • Vision trouble ou double
  • Maux de tête
  • Acné
  • Tremblements
  • Faiblesse musculaire, fatigue

Il est également intéressant de mesurer son taux d’insuline et de glycémie.

 

Comment agir sur l’insuline ?

Vous pouvez agir sur votre taux d’insuline sur plusieurs axes mais dans cet article je vais en évoquer que 4 qui vont vous permettre de réguler la glycémie et diminuer l’acné.

L’alimentation

L’alimentation à un rôle prédominant dans la sécrétion d’insuline.

Il faudra diminuer ou supprimer quelques aliments :

  • Les aliments raffinés comme le sel, les céréales, les farines, le sucre et les huiles Exemple : sel de table, pain blanc, farine blanche, sucre blanc, huiles vierges (au minimum pression à froid)
  • Les amidons, les céréales et choisir des aliments à index glycémique bas
  • Les acides gras trans (hydrogénés) et aliments transformés comme les plats industriels, nutella, margarines, viennoiseries, pizza etc…
  • Les produits laitiers à base de lait vache par stimulation de l’hormone de croissance IGF1
  • Le gluten S.A.B.O (Seigle, Avoine, Blé, Orge)  https://newsarchive.heart.org/gluten-may-lower-risk-of-type-2-diabetes
  • Les pesticides https://www.ncbi.nlm.nih.gov/m/pubmed/29950287

La respiration

Le stress est un facteur aggravant sur la glycémie. Un taux très élevé de cortisol (hormone du stress) peut provoquer à la longue une insulino-résistance.  Je vous propose un programme de respiration simple à mettre en place tous les jours pendant 15 minutes max pour diminuer efficacement le stress chronique

Ce protocole se fait en 5 phases.

  • 3 retentions: la rétention va permettre d’augmenter le taux de CO2 pour libérer plus d’oxygène au niveau des cellules (effet bohr) pour diminuer le taux de cortisol
  • 1x 5 minutes de cohérence cardiaque: la cohérence cardiaque va permettre de réguler le système nerveux autonome (parasympathique et orthosympathique)
  • 1x 5 minutes de Nadi Shodhan: la respiration par le nez de Nadi Shodhan va permettre de sécréter de l’oxyde nitrique pour dilater les conduits aériens et les capillaires pour une meilleure vascularisation notamment au niveau du cerveau (+ de sang dans le cerveau = diminution du stress)

Voici le protocole :

Retention

1ère  étape : Inspirez légèrement (2 secondes)

2ème étape : Expirez totalement (3 secondes)

3ème étape : Bloquez votre respiration le plus longtemps possible sans vous mettre dans le rouge

4ème étape : Notez votre temps

+ 40 de secondes= bonne capacité d’oxygénation

– 40 de secondes= mauvaise capacité d’oxygénation

+

Coherance cardiaque 

5minutes

Inspirez par le nez pendant 5 secondes et expirez par la bouche pendant 5 secondes

+

Retention

+

Nadi shodhana pranayama alternée

5 minutes

Utiliser deux doigts le pouce et l’annulaire :

  1. Bouchez la narine gauche avec le pouce et inspirez avec la narine droite pendant 3 secondes
  2. Posez votre annulaire sur la narine droite et comptez jusqu’à 3 secondes (les deux narines sont bouchées)
  3. Enlevez le pouce de votre narine gauche et expirez sur 6 secondes (la narine droite est toujours bouchée)
  4. Inspirez avec votre narine gauche sur 3 secondes (la narine droite est toujours bouchée)
  5. Posez votre pouce sur la narine gauche et compter jusqu’à 3 secondes (les deux narines sont bouchées)
  6. Enlevez l’annulaire de votre narine droite de votre narine et expirer sur 6 secondes (la narine gauche est toujours bouchée) et reprendre la 1 ère étape

Retention

 

Le jeûne intermittent

Un jeûne de 16h quotidiennement permettrait de normaliser le taux de sucre dans le sang.

Le sucre est consommé jusqu’à atteindre le taux sanguin minimum.

Plus besoin d’insuline, le pancréas est au repos.

Le nombre de capteurs d’insuline augmente (production en survie) ainsi que leur sensibilité.

Cure de jus pressé à froid 

Vous pouvez faire une cure de jus pressé à froid à l’extracteur de jus spécifiques pour le foie. Un mauvais fonctionnement du foie est une cause importante de l’apparition de l’acné.

Les jus à base de crucifères vont permettre de sécréter des cytochromes P450 (enzymes). Elles sont importantes pour les phases I et II de détoxification du foie.

Des jus de 300ml à 500ml par jour pendant 3 semaines 2x par an vont être bénéfiques pour éliminer les toxines par le foie.

Les aliments riches en crucifères (tous les choux) : choux verts, choux kalé, choux chinois, chou-fleur, brocolis, choux de Bruxelles, choux rave etc… mais aussi le cresson, les radis, les navets, le rutabaga.

Diminuer l’acné par les plantes

Vous pouvez utiliser certaines plantes et certains oligo-éléments pour diminuer l’acné.

 En interne

  1. L’ortie racine: permet de diminuer l’action de la 5 alpha-réductase
  2. La Bardane : est une plante anti-infectieuse, séborégulatrice et anti-inflammatoire au niveau de la peau
  3. Zinc: est un oligoélément important pour la cicatrisation de la peau
  4. Plasma de quinton 

 En externe

  1. L’huile essentielle de lavande fine
  2. L’argent colloïdal
  3. Cataplasme d’argile
  4. La propolis
  5. L’extrait de pépin de pamplemousse

Pour des conseils personnalisés, n’hésitez pas à prendre rendez-vous pour une consultation de naturopathie.

 Cédric Schmidt naturopathe Lyon

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *