Le jeûne intermittent pour rajeunir nos cellules

Les cellules de notre corps ont la capacité de se réparer elles-mêmes. Ce processus est appelé l’autophagie et s’apparente à un rajeunissement cellulaire. Il être déclenché par un procédé très simple: le jeûne. Découvrons-comment.

Un des objectifs du jeûne est de stopper l’ingestion de toxines par l’organisme. Le jeûne permet également d’activer le processus d’autophagie des cellules. Contrairement aux méthodes de détoxication habituelles qui visent à éliminer les toxines par les organes d’élimination, le jeûne fait appel à l’autophagie pour nettoyer l’organisme « de l’intérieur ». Grâce à l’autophagie, les cellules sont nettoyées mais aussi restaurées.

Nous l’avons vu, pour déclencher l’autophagie dans ses cellules, il faut jeûner. Inutile cependant d’entamer de longs jeûnes, les jeûnes intermittents se révélant très efficaces. Nous vous proposons deux méthodes simples à mettre en œuvre : Le jeûne de 16 heures. Sa particularité : il suffit de ne sauter qu’un seul repas, le petit déjeuner, le déjeuner ou le repas du soir. Il convient que le repas précédant le jeûne soit léger afin d’avoir une digestion courte. Ce jeûne est très facile à mettre en place et peut se répéter une à trois fois par semaine. Le jeûne de 24 heures Même principe que le jeûne de 16 heures, sauf qu’il faut sauter deux repas. Il peut s’effectuer une fois par semaine, ou tous les 15 jours. D’une manière générale, les jeûnes courts ne présentent pas de risques pour la santé. Durant le jeûne, vous pouvez bien évidemment consommer de l’eau ou des tisanes à volonté. La fréquence des jeûnes est à adapter par chaque personne, selon sa constitution propre. Les personnes les plus fragiles ne peuvent les entreprendre que sous avis médical.

Demandez conseil à votre Naturopathe.

4 réflexions sur “Le jeûne intermittent pour rajeunir nos cellules”

  1. Bonjour,
    J’habite la région parisienne. Consultez vous en ligne. A défaut, pourriez vous me diriger vers un confrère parisien.
    Cordialement
    Mme Le Saux

    1. Bonjour Mme Le Saux,
      Je fais des consultations en ligne. Je vous propose de me contacter par téléphone au 06 62 69 21 87 ou par mail sur schmidtcedric.naturo@gmail.com pour qu’on puisse convenir d’un rendez vous. En attendant votre réponse, je vous souhaite une agréable soirée et un très bon Week end.
      Cordialement,
      M.Schmidt

  2. Bonjour. J’ai éradiqué p’usieurs De mes maladies avec des jeunes depuis juin 2017. Jeunes hydriques , un peu de sec et depuis un an des jeunes de deux jours en alternance avec reprise alimentaires cétogène le 3 Eme jour. Les Allemands pratique la restriction calorique principalement. Mais je ne me souvient p’us Exactement du nombre de Kcal exacte qui permet de démâter l’autophagie ? 350/450 Kcal ? .
    Merci pour votre réponse.
    Bien à vous
    Patrick Dupre

    1. Bonjour,
      Pour répondre à votre question, c’est 250 Kcal.
      Le jeune sec favorise plus rapidement l’autophagie que les restrictions caloriques (type Buchinger) car le corps subit un plus grand stress. Par ce stress le corps va produire des protéines régulatrices comme le FOXO (active + rapidement l’autophagie). Belle Soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 1 =