Les plantes adaptogènes pour mieux gèrer votre stress

Le stress est considéré comme le mal du XXIème siècle. Il est souvent connoté comme négatif alors qu’un stress ponctuel est physiologiquement bon pour l’organisme. C’est uniquement le stress chronique qui peut amener, à la longue, des maladies graves.

Qu’est-ce que le stress ?

Le stress existe depuis la nuit des temps. Il est indispensable à la survie de l’espèce humaine et des animaux. A l’origine, il correspond à un mécanisme de défense de notre organisme destiné à lutter contre les agressions ou à les affronter (système lutte ou fuite). C’est une réaction d’adaptation à notre environnement afin de maintenir notre équilibre interne. Nos ancêtres Homo sapiens, pour qui le danger était avant tout une menace vitale (animaux, ennemis, climat…), s’adaptaient à leur environnement et survivaient grâce lui. Aujourd’hui, nous ne sommes plus menacés par des animaux féroces mais par des chefs d’entreprises, des dossiers qui s’accumulent, la course à la performance, les nouvelles technologies et les soucis quotidiens. Notre système d’adaptation face au stress ne sait pas qu’il est au XXIe siècle. Il pense qu’il est toujours en train de nous préparer à chasser le mammouth comme au temps de la préhistoire. Il ne sait probablement pas faire la différence entre un mammouth et le fait d’être pris dans un embouteillage. Dans ces deux cas, il sécrète toujours les mêmes hormones de stress (adrénaline et noradrénaline) qui ont les mêmes répercussions sur votre corps et votre cerveau. Face aux demandes de la vie quotidienne d’aujourd’hui, la réponse au stress, activée de manière répétitive ou chronique devient délétère. Le stress pourtant vital et bénéfique, mais dont les réponses sont souvent inadaptées, nous épuise et finit par nous rendre malade.
Le stress ami de l’homme des cavernes et devenu l’ennemi numéro un de l’homme moderne.

Comment agissent les plantes adaptogènes ?

Les plantes adaptogènes ne vont pas régler un problème de stress chronique mais plutôt le réduire. Les principaux facteurs à revoir sont le rythme de vie, le sommeil, la respiration, l’alimentation et le sport.
Selon l’EMEA (agence européenne des médicaments)
    ° Les plantes adaptogènes ont la capacité de normaliser et de renforcer les fonctions de l’organisme par le stress
    ° Elles ont un effet protecteur sur la santé en protégeant l’organisme d’une multitude d’agressions environnementales et émotionnelles.
Il y a eu plus de 30 ans de recherche et de travail, en collaboration avec l’université du Texas et l’université du Tübingen pour trouver comment fonctionne les plantes adapotgènes. Ils ont découvert et mit en évidence qu’elles avaient un effet sur deux protéines :
° Neuropeptide Y : ce sont des neurotransmetteurs peptidiques (protéiniques) qui ont une action globale sur le corps. Ils vont permettre de réguler le stress et   notamment l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien.

                                                                            

° Hsp72 : c’est une protéine qui va agir au niveau cellulaire en protégeant les protéines et leur synthèse en évitant le stress oxydatif

                                                                                              

Les plantes adaptogènes vont libérer en cas de stress ces deux protéines pour avoir un effet antidépresseur, anxiolytique, antinarcotique et protecteur cellulaire ce qui va permettre une meilleure adaptation au stress et des fonctions cognitives améliorées.

Sur quels types de stress vont jouer les plantes adaptogènes ?

 Sur tout type de stress :

° Stress émotionnel : réactions excessives aux multiples évènements de la vie moderne…
 ° Stress psychologique : pression au travail, transport mais également des évènements en lien avec un contexte national ou international…
 ° Stress physique : sédentarité, alcool, mauvaise alimentation, surentrainement…
 ° Stress biologique : bactéries, virus, champignons…
 ° Stress oxydatif : radiations, ondes électromagnétiques…
° Stress chimique : polluants chimiques, nourriture, métaux lourds, perturbateurs endocriniens, médicaments…
 

Les 3 plantes adaptogènes majeures ? 

La Rhodiole : ¨Plante originaire de Sibérie.
Plante adaptogène antidépressive, anxiolytique, neuroprotectrice et immunomodulante, elle maintient le cortisol (hormone du stress). A des doses physiologiques, elle améliore les capacités physiques et intellectuelles.
Déconseillée aux personnes avec des troubles bipolaires, aux enfants de moins de 6 ans et femmes enceintes et allaitantes.

L’Eleuthérocoque (ginseng Russe) : Plante originaire de Russie.
Plante adaptogène anti-fatigue et immunostimulante, elle booste les capacités physiques, elle prépare à une épreuve sportive et prévient les risques d’épuisement nerveux lors d’un stress chronique.
Déconseillé aux personnes atteintes de maladie auto-immune, de tension artérielle élevée ainsi qu’aux femmes enceintes et allaitantes. 

La Schisandra : Plante originaire de Mongolie
Plante adaptogène anti-âge, anti-inflammatoire articulaire et hypoglycémiant, elle améliore les troubles de la mémoire.
Déconseillé aux personnes sous anticoagulants, aux enfants de moins de 6 ans, femmes enceintes et allaitantes.

Je conseille principalement ces 3 plantes adaptogènes, mais vous pouvez utiliser le ginseng chinois, l’ashwagandha, l’astragale etc… J’éviterais les plantes adaptogènes comme la maca, le maté, la guarana qui contiennent des alcaloïdes mal tolérés par notre système digestif.

Cédric Schmidt naturopathe Lyon

 
 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf + sept =